RETOUR

jambe noire & pourriture molle - Zwartbenigheid & Erwinia natrot - Schwarzbeinig & Bakterienneßfäule

Pectobacterium atrosepticum (Erwinia carotovora subsp. atroseptica), Pectobacterium carotovorum subsp. carotovorum (Erwinia carotovora subsp. carotovora), Dickeya spp. (Erwinia chrysantemi)

 

Symptômes

Sur les plantes

  • Pourriture noire humide de la base des tiges.
  • Ramollissement des tissus.
  • La mauvaise alimentation en eau de la plante entraine un flétrissement du feuillage , un jaunissement et un enroulement des feuilles.
  • Les plantes atteintes sont facilement observables dans une parcelle.
  • Des pourritures à l’intérieur des tiges sont également visibles lors d’attaques de certaines souches.

Sur les tubercules

  • Pourritures molles internes démarrant du stolon ou d’une blessure.
  • Les symptômes sont d’abord de couleur claire et brunissent rapidement.
  • La maladie se caractérise par une odeur nauséabonde.

 

Cycle de développement

 

 

Gestion intégrée de la jambe noire en culture de pommes de terre

Eliminer complètement la maladie est impossible. Il est dès lors nécessaire de limiter l’inoculum de départ et d’éviter les conditions favorables à la maladie en conservation.

Plantation et saison culturale

  • Choix de plants indemnes et certifiés. Il a été prouvé qu’Erwinia ne survit que très peu dans le sol et n’infecte donc pas la pomme de terre à partir d’une culture précédente. Le plant est la source d’infection principale. Cependant, certaines infections des plants sont latentes et ne sont pas visibles à l’œil nu.
  • Choix de terrains ne pouvant accumuler l’eau lors de précipitations.  En effet, les bactéries peuvent se propager à l’ensemble du champ grâce à l’eau stagnante ou à l’eau du sol.
  • La prégermination diminue la proportion de plants-mère dans la récolte et donc les risques d’infections potentiels

Défanage et résidus de culture

Eviter les blessures lors de la récolte et les manipulations car elles constituent des portes d’entrée pour la bactérie.

Stockage des pommes de terre

  • Avant le stockage, il est impératif de nettoyer et désinfecter les hangars potentiellement infectés par les pathogènes.
  • Un séchage rigoureux et rapide des plants à la récolte est primordial dans les lots atteints.
  • Il est impératif d’éviter la condensation lors du stockage. Pour cela, il faut maitriser la ventilation en régulant l’humidité relative de l’air et en prenant en considération différents facteurs comme la température extérieure et les autres conditions climatiques. Cela dans le but de garder le tas sec.
  • La température de conservation doit être adaptée à la variété conservée.