RETOUR

L'anthracnose de la vigne

Elsinoë ampelina

 

Description

  • Maladie causée par un champignon, Elsinoë ampelina.
  • Maladie mineure dans le vignoble européen mais qui, en l’absence de contrôle, peut engendrer des dégâts considérables.
 

Symptômes

Les symptômes sont comparables à ceux de l’excoriose.

  • Sur les feuilles, de petites lésions brunes de quelques millimètres apparaissent et s’étendent pour atteindre une taille d’un demi centimètre. Elles peuvent se rejoindre pour atteindre l’ensemble de la surface foliaire. Une déformation du limbe est également visible.
  • Des taches nécrotiques elliptiques apparaissent sur les jeunes pousses et les rameaux. Le mycélium pénètre dans la plante, rendant les rameaux plus fragiles.
  • Les baies se recouvrent progressivement de taches noires dont le centre peut s’éclaircir. Les jeunes grappes noircissent donc et se dessèchent. La peau du raisin se fissure et les grains encore immatures peuvent apparaitre
 

Méthodes de protection

L’anthracnose se contrôle principalement via l’application de mesures de prophylaxie, aucun produit n’étant homologué en Belgique.

  • Choisir une variété de vigne moins sensible parmi les Vitis spp.
  • Arracher et détruire les ceps atteints ainsi que les résidus de culture pour limiter l’inoculum primaire.
  • Se procurer du matériel végétal certifié.
  • Maîtriser la vigueur des vignes et respecter une bonne densité de plantation pour aérer la parcelle.