RETOUR

La mouche des semis en culture de maïs

Delia platura

 

Description

  • Mouche de couleur brune-noire dont l’adulte mesure entre 4 et 7 mm de long.
  • La larve est blanche et mesure jusqu’à 7 mm.
  • Les œufs sont allongés et blanchâtres. Leur taille est d’environ 1 x 0,3 mm. La pupe, d’un brun rougeâtre mesure 5 mm de long pour 1,5 mm de large. Sa couleur devient plus foncée avant l’émergence.
 

Symptômes

  • Les mouches de première génération sont les plus dommageables pour le maïs. Les larves s’installent dans les grains et empêchent leur germination.
  • Par après, l’insecte provoque un jaunissement des feuilles et une diminution de la croissance générale du plant.
 

Cycle de développement

  • Les adultes émergent au printemps et la ponte s’effectue sur les gaines des plantes ayant atteint les stades 1 à 4 feuilles. Chaque femelle engendre une centaine d’œufs dont le développement embryonnaire dure de 3 à 9 jours.
  • Les larves émergent en mai-juin et leur développement dure entre 1 et 4 semaines. Ces dernières se transforment en pupes dans le sol pour continuer leur développement durant 7 à 14 jours.
  • En fonction de la température, de 15 à 77 jours sont nécessaires pour accomplir un cycle de développement complet. De 2 à 4 générations par an se succèdent et la pupe de dernière génération hiverne dans le sol.
  • La présence de substances organiques en décomposition (engrais vert, fumier, etc.) va favoriser le développement de l’insecte.

 

Plantes hôtes

  • Il s’agit d’une espèce très polyphage : haricot, melon, concombre, épinard, asperge, tomate, céréales, tabac
 

Dégâts

  • Ceux-ci dépendent de la population larvaire mais ne réduisent qu’occasionnellement les levées de maïs dans notre pays.

 

 

Gestion intégrée de la mouche des semis en culture de maïs

Mesures préventives 

Il n’existe pas de solution curative à la présence de ces mouches mais diverses mesures préventives peuvent être mises en place pour diminuer les risques d’attaque.

  • Travailler le sol avant le semis afin d’exposer les pupes aux intempéries ;
  • Un traitement des semences peut s’avérer être efficace ;
  • Un semis tardif et peu profond est à envisager lorsque le printemps est frais et humide.