RETOUR

La noctuelle ou Ver gris en culture de maïs

Agrotis segetum

 

Description

  • Papillon dont l’adulte mesure 40 mm d’envergure. Les ailes antérieures sont brunes foncées et présentent diverses taches plus claires. Il existe un dimorphisme sexuel chez cette espèce. Les ailes postérieurs des mâles sont blanches tandis qu’elles sont grises chez la femelle.
  • Les larves mesurent entre 45 et 55 mm de long. Leur tête est rouge et le corps brun-gris.
 

Symptômes

  • Les chenilles creusent à partir de la base des plants et se nourrissent des tissus végétaux, entraînant des dégâts sur les feuilles et les racines.
  • Les plantes finissent par flétrir et mourir. La progression des symptômes au sein de la parcelle se fait de façon très rapide.

 

Cycle de développement

  • La femelle pond ses œufs sur la face inférieure des feuilles ou sur les tiges des plantes-hôtes ainsi que sur le sol. Chacune engendre entre 600 et 1000 œufs. Le développement embryonnaire dure 15 jours environ.
  • De 1 à 2 générations par an se succèdent. La chenille de seconde génération hiverne ou se nymphose dans le sol et la reprise du développement se fait en mars-avril.
 

Plantes hôtes

  • Chiendent, liseron, plantain, betterave, pomme de terre, céréales, vigne et autres plantes légumières.
 

Dégâts

  • Les dégâts sont parfois assez impressionnants mais les pertes économiques sont rarement importantes.
  • L’intensité des attaques en Belgique ne justifie pas de traitement.

 

 

Gestion intégrée de la noctuelle en culture de maïs

Mesures préventives 

  • Etant donné que les attaques sont difficilement prévisibles, un traitement préventif ne se justifie pas.