RETOUR

La pourriture grise en culture de tomates

Botrytis cinerea

 

Symptômes

  • La maladie infecte souvent la plante via des feuilles en contact avec le sol.
  • Toute la plante peut ensuite être attaquée.
  • Les taches foliaires sont claires avec un point foncé en leur centre. Ensuite, un duvet gris s’installe au niveau des infections. Les symptômes engendrés peuvent également se présenter sous forme de chancre beige à marron à la base de la tige ou sur les premiers centimètres de la tige sous le sol. Un flétrissement de la plante peut être observé.
  • Ce champignon provoque également des pourritures grises des fruits.

 

Cycle de développement

Ce champignon se conserve sur des débris végétaux mais aussi dans le sol, sous différentes formes : conidies, mycélium et sclérotes. Il se propage par l’eau (arrosage, pluie), le vent et les courants d’air dans les serres. Ce champignon germe en quelques heures sur les feuilles mouillées et/ou en présence d'une humidité ambiante d'au moins 95 %.

 

Dégâts

Les pertes de rendement sont tant quantitatives que qualitatives. L’attaque du bas de la tige peut induire une perte du plant alors que l’attaque des fruits entraine des pourritures lors de la récolte et le stockage.

 

Facteurs favorables

Comme de nombreux champignons aériens, il se développe particulièrement bien dans les ambiances humides. Une humidité relative avoisinant 95 % et des températures comprises entre 17 et 23°C sont des conditions propices à ses attaques.

 

Gestion intégrée de la pourriture grise en culture de tomates

Les mesures prophylactiques suivantes peuvent être mises en place afin de limiter le risque d’infection :

  • S’il s’agit d’une culture en serre, aérer et ventiler l’abri. La bonne circulation de l'air est la meilleure façon d'éviter cette maladie ;
  • L’application excessive d’engrais azotés est à éviter car cet élément favorise le développement du champignon ;
  • A la vue des premiers symptômes, il est nécessaire de détruire les premières feuilles attaquées pour éviter la dissémination du champignon
  • Planter la culture de manière espacée et dans un sol sain ;
  • Eviter l’excès d’humidité au niveau du sol ;
  • Eviter d’enterrer trop profondément les plants lors du repiquage ;

Il convient également de désinfecter le matériel et les éventuelles installations ayant servi à faire pousser les plantes, en les nettoyant à l’eau de javel ou à l’alcool.

Une application préventive de purin d’orties, de prêles, de fougères ou de bardane peut donc s’avérer efficace. Non seulement pour lutter contre la maladie, mais également pour renforcer l’état physiologique des plants.

 

Il n’existe pas de fongicide agréé en Belgique pour les utilisateurs amateurs pour lutter contre la pourriture grise en culture de tomates.