RETOUR

La rouille brune du froment

Puccinia recondita

 

Symptômes

  • Les symptômes apparaissent souvent relativement tard dans la culture, entre le stade dernière feuille (stade 39) et l’épiaison (stade 51), même si des attaques sont possibles dès le stade 2 nœuds (stade 32). 
  • Le champignon étant disséminé principalement par le vent, les symptômes sont homogènes dans la parcelle.
  • Des pustules brunes ou brunes orangées de 2 mm sont dispersées sur la face supérieure des feuilles.
  • Les attaques graves peuvent atteindre l’épi (barbes, glumes) en fin de cycle.
  • Confusion possible avec la rouille jaune du froment.
 

Cycle de développement

  • La rouille brune survit en hiver sous forme de mycélium ou de spores présentes sur les repousses de céréales ou sur les cultures semées tôt à l’automne. 
  • Au printemps, le champignon commence à se développer et produit des urédospores disséminées par le vent. 
  • Ces spores infectent les feuilles des nouvelles cultures et induisent la formation des pustules jaunes caractéristiques de la maladie. Celles-ci forment des urédospores qui sont propagées par le vent et la pluie. 
  • Une reproduction sexuée est possible. En fin de saison, des téleutosores se forment sur les feuilles et produisent des téleutospores qui peuvent germer et produire des basidiospores. Ces dernières peuvent germer sur des hôtes alternatifs appartenant aux genres Thalictrum et Isopyrum. Cette reproduction sexuée est très rare dans la nature à cause de la faible présence des hôtes alternatifs et de leur résistance à l’infection. Cette reproduction contribue donc peu au développement de la maladie chez nous
  • De plus, l’infection peut se faire en automne sur les vieilles feuilles et induire un risque pour les productions futures.
  • Température favorable : 10 – 25°C
 

Dégâts

Cette maladie est fortement présente en Belgique et est favorisée par des hivers doux. Elle est très « explosive » car chaque pustule peut produire un très grand nombre de spores disséminées par le vent et la pluie. Elle peut engendrer des pertes de rendements allant jusqu’à 30%.
En automne, l’infection sur les vieilles feuilles peut induire un risque pour les productions futures.

 

Plantes-hôtes

Certaines espèces des genres Thalictrum et Isopyrum sont les hôtes alternes. Le blé reste cependant son seul hôte primaire.

 

Gestion intégrée de la rouille brune en culture de froment

  • Le  choix de la variété est le principal moyen de lutte contre cette maladie. En effet, il existe des grandes différences de sensibilité entre les variétés puisque certaines peuvent être très sensibles alors que d’autres sont totalement résistantes. 
    • Ce lien présente les différentes variétés de froment recommandées pour 2018.
    • Retrouvez également ici des fiches relatives à chaque varitété de froment confirmées et nouvelles en Belgique.
  • Les semis tardifs sont moins touchés par cette maladie car un moins grand nombre de cycles sont réalisés durant l’hiver.
  • La surfertilisation doit être évitée car elle induit un couvert végétal dense qui crée un microclimat favorable à la maladie. Il est conseillé de fractionner les apports azotés.
  • Le désherbage des repousses et des adventices permet de limiter la conservation de l’inoculum au sein de la parcelle.
  • Il est recommandé d’intervenir avec une protection fongicide contre la rouille brune entre le stade dernière feuille complètement déployée et l’épiaison pour les variétés sensibles au travers d’alternances et/ou de combinaisons de strobilurines, triazoles, SDHI.

Schéma de traitement

Comment choisir un schéma de traitement optimal ?

  • Connaitre le comportement de la variété choisie ;
  • Vérifier la pression effective des maladies dans chaque parcelle via des observations en champ dès la sortie de l’hiver ;
  • S’informer sur les pratiques les plus efficaces pour la construction de son programme ;
  • Prendre connaissance des expérimentations effectuées dans le Livre Blanc des céréales ;
  • Suivre la pression régionale des maladies via les avis du CADCO qui, émis chaque semaine, rendent compte de l’état sanitaire des parcelles de référence et conseillent l’agriculteur dans son choix d’itinéraire phytotechnique.

Des information complémentaires concernant la lutte contre la rouille brune peuvent être trouvées en cliquant sur le lien du Livre Blanc des Céréales.

Pour tout usage d’un pesticide, veillez à lire l’étiquette et à bien respecter les conditions et les conseils d’utilisation afin de garantir l’efficacité du traitement et la préservation de l’environnement !