RETOUR

Le virus du court-noué de la vigne

Grapevine fanleaf virus

 

Description

  • Maladie virale as encore recensé en Belgique
  • Causée par un nepovirus, le Grapevine fanleaf virus (GFLV), dont le secteur est un nématode, Xiphinema index source importante de pertes de production en Europe.
 

Symptômes

  • Un dépérissement progressif des ceps est observé et les symptômes sont caractérisés par l’apparition d’une mosaïque plus ou moins prononcée sur les feuilles ainsi qu’une déformation de ces dernières. La décoloration peut se généraliser à l’ensemble du limbe.
  • Les décolorations peuvent également atteindre les grappes, les rendements chutent alors dus au mauvais développement des baies.
  • La croissance des rameaux est ralentie et peuvent croitre en zig-zag, les entre-nœuds sont courts et la vigne prend un port buissonnant.
  • Les dégâts quantitatifs peuvent atteindre 80% et une baisse de la qualité des raisins est également observable.
  • Un plant atteint est incurable et la mort du cep se produit en quelques années.
 

Vecteur de la maladie : Xiphinema index

  • Nématode vivant dans le sol et s’attaquant notamment aux racines de la vigne. Il se nourrit de la sève des plants en piquant à travers l’épiderme grâce à son rostre. Des gales peuvent alors apparaître sur les racines.
 

Méthodes de protection

  • Arracher et détruire les ceps atteints, veiller à bien extraire les racines du sol.
  • Se procurer du matériel végétal certifié, ne pas utiliser de matériel contaminé pour la production de greffon ou de porte-greffe.
  • Couvrir le sol durant quelques années avec des espèces limitant la présence du nématode (céréales, luzerne, lupins…).