RETOUR

Le piétin-verse en culture de froment

Oculimacula yallundae

 

Symptômes

Les symptômes sont généralement observables de la montaison à la maturité

  • Gaine : tache ocellée (elliptique), blanche en son centre et bordée par un liseré brun diffus. Un ou plusieurs points noirs sont observables sur la tige lorsque l’on soulève les gaines successivement. Ils correspondent à des amas mycéliens (stromas). 
  • Epi : échaudage de l’ensemble de l’épi.
  • Tige : une seule tache est visible par tige, très rarement deux. Elle se situe en général sous le premier nœud, juste en dessous ou juste au-dessus du sol. 
  • Plante : verse possible à maturité en cas de forte attaque. Toutes les tiges peuvent tomber d’un seul côté (avec le vent) mais il est fréquent d’observer une verse dans toutes les directions.

 

Cycle de développement

  • Le champignon peut survivre sous forme de mycélium sur des résidus de paille ou des adventices pendant une période d’environ 3 ans. 
  • Lorsque les conditions lui sont favorables, des conidies sont produites et peuvent être disséminées. Cette sporulation est plus fréquente en automne qu’au printemps. Le champignon attaque la tige à travers les différentes gaines foliaires et la rend sensible à la verse. 
 

Facteurs favorables

  • Température avoisinant les 10°C.
  • Blés sur blé ou rotations avec présence de céréale à paille tous les deux ans.
  • Variétés sensibles.
  • Dates de semis précoces.
  • Sol humide.
  • Labour (remontée des résidus en surface).
  • Pluviométrie élevée et températures douces pendant l’automne.
     

Dégâts

Diminution de rendement de 6 à 7q/ha. La nuisibilité est très variable avec la verse.
Ces dernières années, sa nuisibilité et sa fréquence ont été faibles en Belgique.
 

Plantes-hôtes

Céréales à paille : principalement le froment, rarement l’orge et le triticale

 

Confusion possible

À l’épiaison, la maladie peut être confondue avec quatre autres cas : les fusarioses de l'épi (échaudage de groupes d'épillets sur l’épi, taches brunes sous forme de trait de plume), le rhizoctone (plusieurs taches nettes entre les racines et le deuxième nœud), le piétin-échaudage (tous les épis du pied sont échaudés) et les tordeuses (tige sectionnée, l'épi s’arrache facilement). Dans le cas du piétin-verse, des épis isolés sont échaudés et des taches diffuses sont visibles entre le plateau de tallage et le premier nœud (taches ocellées sur gaine).

 

Gestion intégrée du piétin-verse en culture de froment

Choix de variétés résistantes

Certaines variétés sont beaucoup plus tolérantes que d’autres face à cette maladie.

Ce lien présente les différentes variétés de froment recommandées pour 2018. Retrouvez également ici des fiches relatives à chaque varitété de froment confirmées et nouvelles en Belgique.

Rotation et semis

  • La rotation d’au moins quatre années sans blé ni céréales à paille permet de réduire l’inoculum. 
  • Il est également conseillé d’effectuer un semis plus tardif, peu profond, peu dense et sur un sol drainant. 
  • L’utilisation d’un régulateur de croissance renforce le pied de la tige, ce qui peut limiter les dégâts. 
  • Si la maladie est signalée dans une des parcelles, éviter de la transmettre dans les autres par déplacement de terres à risque.
  • Enterrer les chaumes.

Retrouvez sur cette page les conseils du Livre Blanc des Céréales en matière de préparation du sol et de semis.

Seuils d’intervention

  • Les traitements sont rarement préconisés en Belgique (surtout si on travaille avec une variété résistante). Cependant, en fonction de la pression induite par la maladie, on peut en faire un à partir du stade 31. La période à risque est le stade épi 1cm.
  • Pour suivre la maladie : à partir du stade épi 1 cm, prélever au minimum 40 tiges sur l’ensemble de la parcelle. Tant que 10 % de tiges ne sont pas atteintes, ne pas traiter. Entre 10 et 35 % de tiges atteintes, la décision est incertaine et il est possible d’évaluer le risque grâce à des grilles de risque. Si plus de 35 % des tiges sont atteintes, un traitement est envisageable. 

Les avis du CADCO, émis chaque semaine, rendent compte de l’état sanitaire des parcelles de référence et conseillent l’agriculteur dans son choix d’itinéraire phytotechnique.

Des information complémentaires concernant le piétin-verse du froment peuvent être trouvées en cliquant sur le lien du Livre Blanc des Céréales.

Pour tout usage d’un pesticide, veillez à lire l’étiquette et à bien respecter les conditions et les conseils d’utilisation afin de garantir l’efficacité du traitement et la préservation de l’environnement !