RETOUR

Le puceron vert du pêcher - Bladluizen en culture de betterave

Myzus persicae

 

Symptômes

  • Les dégâts causés directement par les pucerons ne sont observables que lorsque ceux-ci sont en très grand nombre, ce qui est assez rare dans les cultures de betterave.
  • Ce sont surtout les dégâts indirects qui sont dommageables pour la culture. En effet, les pucerons sont des vecteurs de maladies virales propres à la betterave, en particulier le virus de la jaunisse (voir fiche descriptive).

 

Description

  • Le puceron peut être aptère et dans ce cas, il est de couleur vert jaunâtre.
  • Les individus ailés sont vert foncé ou noirs. Ils mesurent 1,4 à 2,6mm.
  • Les nymphes sont roses.

 

Cycle de développement

  • Les pucerons peuvent assurer leur survie lors de l’hiver par deux stratégies: soit par des œufs d’hiver pondu sur pêcher ou cerisier, soit par des adulte ou des larves qui hivernent sur des crucifères, épinards, adventices ou dans des silos de betterave.
  • En avril (vols précoces) ou mai, les ailés femelles effectuent des vols et se disséminent dans les champs. Ils colonisent la face inférieure des feuilles et produisent, par reproduction asexuée, plusieurs générations successives. Ces dernières sont d’abords constituées d’individus aptères puis, en été, d’individus ailés qui vont effectuer d’autres vols de dissémination.
  • Des individus sexués apparaissent en automne et pondent sur les plantes hôtes d’hiver.
  • Les femelles aptères encore présentes peuvent hiverner si les températures ne descendent pas en dessous de -10°C pendant de trop longues périodes.

 

Facteurs favorables

  • Températures proches de 25°C, vent faible
  • Hiver doux

 

Plantes-hôtes

  • Pêcher, cerisier, crucifères, épinard, nombreuses adventices

 

Confusion possible

  • Puceron de la pomme de terre: plus grand (2,5 – 4mm) et mauvais vecteur de la jaunisse
  • Larves de punaise

 

 

Gestion intégrée du puceron vert du pêcher en culture de betteraves

Avant de considérer toute intervention chimique, il est indispensable d’observer les parcelles et d’évaluer la population de pucerons présente sur les plants. Les avertissements de l’IRBAB émis durant la saison culturale peuvent aider à suveiller l’évolution des populations et à optimiser les traitements éventuels.

Moyens de contrôle 

  • Favoriser les ennemis naturels (coccinelles, chrysope, syrphe, cicadelle, cantharide)
  • Contrôle des adventices
  • Rotations longues sans culture hôte
  • Bonne protection par enrobage de la semence
  • Traitement inutile après la fermeture des lignes

Seuil d’intervention

Le seuil d’intervention avec insecticide est de 2 pucerons présent sur 10 plants, soit 20 % de plantes atteintes.

Voici deux documents reprenant les insecticides agréés en culture de betterave :

Pensez à consulter le site Phytoweb pour toutes les informations concernant les produits phytopharmaceutiques autorisés en Belgique.

Pour tout usage d’un pesticide, veillez à lire l’étiquette et à bien respecter les conditions et les conseils d’utilisation afin de garantir l’efficacité du traitement et la préservation de l’environnement !