RETOUR

Les agents de pourridiés en viticulture

 

Description

  • Les pourridiés sont des maladies affectant de nombreuses plantes ligneuses dont la vigne.
  • Différents champignons telluriques sont responsables des pourritures des racines et du collet dont :
    • Armillaria mellea (armillaire) : agent du pourridié agaric
    • Rosellinia necatrix : agent du pourridié blanc ou pourridié laineux
    • Roesleria subterranea : agent du pourridié morille
  • L’armillaire est l’espèce la plus représentée parmi les trois et peut engendrer des dégâts considérables dans les vignobles touchés.
 

Symptômes

A l’instar de l’esca, le dépérissement des plants peut survenir de manière lente ou rapide :

  • Le dépérissement progressif du plant se caractérise par une réduction de la croissance et du développement. Les entre-nœuds se raccourcissent, les feuilles se déforment, changent de couleur et tombent prématurément.
  • La forme apoplectique montre un dessèchement rapide des feuilles de certains rameaux ou de l’ensemble du cep.

D’autres symptômes sont également visibles, variables en fonction du champignon responsable :

  • A. mellea : mycélium blanc visible sous l’écorce. Dégradation du bois, noircissement du mycélium avec le temps et apparition de carpophores au pied du cep.
  • R. necatrix : apparition de mycélium blanc fragile à l’extérieur de la racine. Les palmettes de mycélium sont également visibles sous l’écorce mais ne dégradent pas l’écorce.
  • R. subterranea : son mycélium très fin se développe à l’intérieur des racines et des fructifications verdâtres sont parfois visibles en automne.
 

Méthodes de protection

La lutte contre les champignons telluriques est assez difficile. Une fois un cep atteint, il convient de l’arracher et de prendre garde à la propagation de la maladie dans le vignoble. Ainsi, diverses mesures sont à prendre en considération :

  • Arracher et détruire les ceps atteints ainsi que les résidus de culture pour limiter l’inoculum primaire.
  • Se procurer du matériel végétal certifié.
  • Choisir une parcelle située sur un sol drainant.
  • Connaitre le précédent cultural de la parcelle, éviter les zones où des plantes ligneuses étaient présentes.