RETOUR

Pégomyie - Bietenvlieg en culture de betterave

Pegomyia betae

 

Symptômes

  • Les feuilles attaquées présentent des sinuosités blanchâtres. Elles sont causées par les asticots vivant à l’intérieur des feuilles, entre les deux épidermes. Ils creusent des galeries irrégulières et translucides qui s’élargissent.
  • Les feuilles touchées se dessèchent et brunissent.

 

Description

  • La pégomyie adulte mesure de 6 à 7 mm et ressemble à la mouche domestique. Son corps gris brunâtre à rougeâtre est couvert de nombreuses soies et ses ailes sont membraneuses et transparentes.
  • Les œufs sont déposés sous les feuilles, ils sont blancs vifs, de forme allongée et ils y sont disposés parallèlement par groupes de 3 à 10.
  • Les larves sont des asticots qui mesurent de 7 à 8 mm de long en fin de développement. Elles sont de couleur blanc jaunâtre, sans pattes.

 

Cycle de développement

  • Les pupes hivernent dans le sol et les mouches adultes apparaissent entre fin avril et début mai.
  • Les vols les plus importants sont observables lorsque le sol commence à se réchauffer (température du sol supérieure à 5°C) et lors de  périodes ensoleillées, début mai.
  • Entre mai et mi-juin, les femelles pondent leurs œufs sur les feuilles. Après leur éclosion, les larves pénètrent immédiatement dans les feuilles pour s’y nourrir et s’y développer. Ce stade dure une quinzaine de jours.
  • Les larves quittent ensuite les feuilles pour se transformer en pupes dans le sol et réapparaître fin juin/début juillet sous forme adulte.
  • Deux à trois générations peuvent se succéder entre mai et septembre.

 

Dégâts

  • Les larves de première génération sont les plus nuisibles car elles peuvent mener à la disparition de la plantule attaquée.
  • Dans les attaques moins sévères, les dégâts sont surtout dus à la perte de tissus photosynthétiques.
  • Les générations suivantes sont peu nuisibles car les larves attaquent des plantes bien plus développées.

 

Facteurs favorables

  • Parcelle irriguée
  • Temps chaud

 

Plantes-hôtes

  • Epinard, chénopodiacées

 

Gestion intégrée de la pégomyie en culture de betteraves

Pour un meilleur contrôle : 

  • Favoriser le développement rapide des plantules
  • Assurer un bon désherbage
  • Labour automnal
  • Surveillance des parcelles et comptages

Seuils d’interventions

  • Avant de considérer toute intervention chimique, il est indispensable d’observer les parcelles et d’évaluer la population de pégomyie présente sur les plants. 

Voici un tableau présentant les seuils d’interventions théoriques pour la pégomyie. Le seuil est atteint lorsque le nombre d’oeufs et de larves par plante est dépassé (colone de droite) pour les différents stades de la culture (colone de gauche).

Nombre de feuilles par plante

Œufs et larves par plante

2   

4+

4

6+

6

10+

8

18+

 

Voici deux documents reprenant les insecticides agréés en culture de betterave :

Pensez à consulter le site Phytoweb pour toutes les informations concernant les produits phytopharmaceutiques autorisés en Belgique.

 

Pour tout usage d’un pesticide, veillez à lire l’étiquette et à bien respecter les conditions et les conseils d’utilisation afin de garantir l’efficacité du traitement et la préservation de l’environnement !