RETOUR

Pourriture grise du chou

Botrytis cinerea

 

La pourriture grise est une maladie causée par le champignon pathogène Botrytis cinerea. Cette maladie est particulièrement problématique lors du stockage et de la conservation des choux pommés, des choux-fleurs et des brocolis et en est l’un des principaux facteurs limitants.
B. cinerea est un champignon à très large spectre, pouvant infecter plus de 250 espèces de plantes.

 

Symptômes

  • Pourriture d’aspect gris-brunâtre sur les feuilles, les tiges et la pomme ;
  • En conditions humides, un duvet blanc-grisâtre se développe sur les tissus atteints.

 

Cycle de développement

Ce champignon est un parasite facultatif qui survit dans les débris végétaux. Il affecte des plantes lorsque des dégâts (gel, ravageurs, blessures, etc.) sont déjà présents sur celles-ci. La production de spores est favorisée par des conditions douces et humides et leur dissémination est réalisée par le vent et les projections d’eau contaminée.

 

Dégâts

Botrytis cinerea est surtout dommageable durant la conservation des choux mais il peut également survenir durant leur culture. Le champignon produit des enzymes pouvant dégrader les parois cellulaires et la cellulose, provoquant une pourriture molle.

 

Facteurs favorables

Une humidité relative supérieure à 90% et des températures comprises entre 15°C et 20°C sont optimales, mais le champignon est déjà actif à 0°C.

Gestion intégrée de Botrytis cinerea

Mesures préventives

La majorité des dégâts ayant lieu durant la conservation, c’est lors de la récolte et du stockage qu’il convient d’être le plus prudent. Afin de prévenir le risque de développement de B. cinerea, quelques mesures peuvent être mises en place :

  • Limiter les blessures du chou lors de la récolte, afin de ne pas offrir de porte d’entrée au pathogène ;
  • Éviter le contact avec des débris végétaux, du sol ou des contenant contaminés ;
  • Détruire les débris contaminés et désinfecter les zones et équipements de stockage ;
  • Stocker la récolte en conditions contrôlées, avec une température de 0 à 4°C et une humidité relative de 95% ;
  • Trier et retirer les feuilles et/ou les pommes atteintes par la pourriture grise.

Traitement éventuel

Seul un traitement à base de Bacillus amyloliquefaciens est autorisé en Belgique actuellement. Ce traitement est également autorisé en agriculture biologique.
La législation et les produits autorisés étant en constante évolution, nous vous invitons à consulter régulièrement le site Phytoweb.

Pour tout usage d’un pesticide, veillez à lire l’étiquette et à bien respecter les conditions et les conseils d’utilisation afin de garantir l’efficacité du traitement et la préservation de l’environnement !

CAHIER DES CHARGES DU GOUVERNEMENT WALLON

Les principes généraux en matière de lutte intégrée contre les ennemis des cultures ont été fixés par le Gouvernement wallon. Ils sont regroupés dans un cahier des charges présenté en annexes 1 et 2 de l’Arrêté Ministériel du 6 mars 2019 modifiant les annexes de l'Arrêté Ministériel du 26 janvier 2017 portant sur l'exécution de l'Arrêté du Gouvernement Wallon du 10 novembre 2016 relatif à la lutte intégrée contre les ennemis des cultures. Ce cahier des charges peut être consulté ici.

Dans ce cahier des charges, les huit grands principes qui doivent être respectés dans le cadre de la lutte intégrée sont déclinés en actions de 3 niveaux d’obligation.

 

Références

Centre Interprofessionel Maraîcher. (2018). Les maladies et ravageurs en cultures maraîchères de plein air et sous abri.

Richard, C., & Boivin, G. (1994). Maladies et ravageurs des cultures légumières au Canada. Ottawa: La société Canadienne de Phytopathologie

Rimmer, S., Shattuck, V., & Buchwaldt, L. (2007). Compendium of Brassica Diseases. St. Paul: The American Phytopathological Society.

Snowdon, A. L. (1991). A colour atlas of post-harvest diseases & disorders of fruits & vegetables (Vol. Volume 2 : Vegetables). London: Wolfe Scientific Ltd.