RETOUR

Amarante réfléchie

Amaranthus retroflexus

 

Description

  • Dicotylédone
  • Euphorbiacée
  • Climat tempéré
  • Affinité pour sols basiques à neutres
  • Milieu riche en azote et humus

 

Stade précoce

Stade adulte

Coylédons : elliptiques avec le sommet arrondi, face inférieure souvent rouge violacée                                                       

Premières feuilles : elliptiques à ovales, à bords entiers

Taille : peut dépasser 1 mètre

Feuilles : ovales avec pétiole poilu, bordure du limbe légèrement ondulée

Tiges : dressées avec de nombreuses ramifications basales, poilues

Inflorescence : verte et regroupée en un long épis terminal vert jaune(panicule) avec à la base des panicules axillaires

Fleurs : périanthe composé de 5 pièces linéaires     

Fruits : déhiscents par une fente

Cultures impactées

Cultures de printemps telles que la betterave, les protéagineux, le maïs,…


Cycle de développement

  • TAD 30 %
  • La germination a lieu d’avril à septembre
  • La floraison a lieu de juillet à octobre
  • Une plante peut produire plus de 10 000 graines par an

 

Nuisibilité

La forte nuisibilité de l’amarante est principalement due à sa production de graines et sa croissance rapide dans des conditions favorables. Elle rentre en concurrence du milieu à la fin de l’été et exerce une faible nuisibilité aux cultures d’hiver.

 

Lutte intégrée

  • Rotation des cultures a une bonne efficacité sur la limitation de l’expansion de l’amarante réfléchie tant qu’elle respecte les deux ans minimum entre des cultures d’été. En effet, les cultures d’hiver réduisent le risque floraison de l’espèce avant la récolte de la culture
  • Le labour est peu efficace pour diminuer la pression de cette adventice car les graines peuvent rester longtemps viables dans le sol
  • Retarder la date de semis n’a pas de sens pour cette adventice car sa germination se déroule principalement en mai
  • Le déchaumage et faux semis affectent faiblement, voire de manière neutre le stock semencier dans les premières couches de sol
  • Réduire les sources de dispersion en nettoyant le matériel agricole
  • Désherbage mécanique est efficace via une herse étrille et une bineuse-buteuse en bonnes conditions pédoclimatiques. Ce type d’intervention doit s’envisager très tôt quand les plantules sont très peu développées