RETOUR

La fumeterre officinale

Fumaria officinalis

 

Description

  • Dicotylédones
  • Fumariacées
  • Climat tempéré
  • Affinité pour sols calcaires
  • Milieu riche en éléments minéraux

Stade précoce

Stade adulte

Cotylédons : lancéolés ou linéaires avec un sommet obtus, pétiolés.                                      

Premières feuilles : divisées et pennées. 

Taille : de 10 à 70 cm.

Feuilles : fortement lobées avec de nombreux segments, disposition alterne, pétiolées.

Tiges : dressées ou couchées, avec ramification.

Inflorescence : en grappes étroites

Fleurs : longues, rouge-violacées avec l’extrémité noire.

Fruits : capsule en sphère aplatie, plus large que longue.

 

Cultures impactées

Cultures de printemps et d'été : betteraves, céréales, pois,…

 

Nuisibilité

Elevée due à la concurrence pour les éléments nutritifs.

 

Cycle de développement

  • La germination a lieu à l’automne au printemps tardif.
  • La floraison a lieu d’avril à octobre.
  • Une plante peut produire 400 graines.

 

Lutte intégrée

  • Rotation des cultures courtes à dominante de cultures d'hiver limitent l'extension de cette adventice.
  • Le labour n’est pas efficace pour diminuer la pression de cette adventice car les graines restent viables de nombreuses années dans le sol.
  • Le déchaumage et faux semis seront moyennement efficaces avec une période la plus propice au printemps, dès le mois de mars sur sol réchauffé.
  • Le décalage de la date de semis n’est pas efficace car la germination peut déjà se faire en automne.
  • Veiller à l’entretien du bord des champs.
  • Désherbage mécanique permet de maitriser le fumeterre de manière très efficace pour autant qu’il ne dépasse pas le stade 2 feuilles. L’intervention n’est plus suffisante quand l’adventice est au stade 4 feuilles.