RETOUR

La kabatiellose du maïs

Kabatiella zeae

 

Symptômes

  • De petites lésions circulaires à halo jaunâtre de diamètre compris entre 1 et 4 mm apparaissent sur les feuilles. Celles-ci peuvent se rassembler, former de plus larges plages nécrotiques.
  • Les lésions peuvent ensuite atteindre les spathes ainsi que la tige.

 

Cycle de développement

  • K. zeae se conserve dans les résidus de culture sous la forme de stromas. Les conidies produites par la suite sont disséminées par le vent et les éclaboussures lors des pluies vers les plants à proximité.
  • Les conidies germent à des températures relativement faibles (10 à 12°C) et doivent être en contact avec un film d’eau durant 7 heures environ.
  • Les premiers symptômes apparaissent entre 4 et 15 jours après l’infection.
 

Facteurs favorables

  • La maladie est fortement favorisée par les saisons froides et humides.
  • Les zones pratiquant la monoculture de maïs sont naturellement plus susceptibles de voir apparaitre la maladie.

 

Dégâts

  • Les dégâts foliaires engendrent une diminution de la photosynthèse et donc du remplissage des grains. La tige se vide progressivement de ses sucres et facilite l’apparition de la fusariose.
  • Une nuisibilité grave est cependant exceptionnelle.

 

 

Gestion intégrée de la kabatiellose en culture de maïs

L’élimination ou l’enfouissement des résidus de culture ainsi que l’utilisation d’hybrides résistants constituent des moyens de lutte efficaces contre cette maladie car d’une part, ils empêchent la sporulation des stromas et d’autre part, le développement des conidies sur les plants.