RETOUR

La matricaire camomille

Matricaria recutita

 

Description

  • Dicotylédones
  • Astéracées
  • Climat tempéré
  • Affinité pour sols acides limineux
  • Milieu riche en éléments minéraux

Stade précoce

Stade adulte

Cotylédons : petits, elliptiques à ovales, non pétiolés, à sommet arrondi.

Premières feuilles : très finement découpées en trois segments, nervation pennée.

Taille : de 15 à 50 cm.

Feuilles : divisées en de nombreux segments filiformes,  alternes, disposition en rosette.

Tiges : ascendante ou dressée, à ramifications écartées à partir de la base.

Inflorescence : en capitule jaune, réceptacle conique et creux.

Fleurs : avec ligules à périphérie blanche.

Fruits : akènes sans aigrette gris-brun.

 

Cultures impactées

Cette espèce se retrouve dans tout type de culture et colonise surtout les betteraves, protéagineux, lins, pommes de terre, colzas et céréales.

 

Nuisibilité

Forte nuisibilité pour la concurrence des éléments nutritifs d’autant plus que l’apparition de l’adventice est précoce. Le nombre important de la production de graines et la durée de vie de celles-ci peut aller jusqu’à 20 ans.

 

Cycle de développement

  • TAD proche de 80 %.
  • La germination a lieu de janvier à décembre.
  • La floraison a lieu de mai à aout.
  • Une plante peut produire plus de 10 000 graines par an.

 

Lutte intégrée

  • Rotation des cultures est peu efficace sur la matricaire camomille car elle a la capacité de germer toute l’année.
  • Le labour est moyennement efficace pour réduire le stock de graines dans l’horizon travaillé. Toutefois, les graines peuvent rester très longtemps viables dans le sol.
  • Retarder la date de semis n’a pas de sens pour cette adventice car sa germination se déroule quasiment toute l’année.
  • Le déchaumage et faux semis affectent faiblement, voire de manière neutre le stock semencier dans les premières couches de sol. La période la plus propice se situe à la fin de l’été, de fin septembre à début octobre.
  • Désherbage mécanique est efficace via une herse étrille et une bineuse-buteuse. Cette intervention nécessite des conditions sèches. Le désherbage mécanique doit être envisagé suffisament tôt, quand les plantules sont très peu développées. De plus, le stade 3- 4 feuilles dépassé, l’adventice sera plus résistant au passage de l’outil en raison de son système racinaire plus développé.