RETOUR

La mercuriale annuelle

Mercurialis annua

 

Description

  • Dicotylédones
  • Euphorbiacées
  • Climat tempéré 
  • Affinité pour sols basiques 
  • Milieu riche en azote et humus

 

Stade précoce   Stade adulte

Cotylédons : de grande taille, elliptiques ou ovales à base arrondie.                       
Premières feuilles : elliptiques à ovales, régulièrement dentées.                                                                            

Taille : de 10 à 40 cm.

Feuilles :  à disposition opposée, de forme ovale, bords dentés ou sciés avec un long pétiole.

Tiges : ascendantes ou étalées, section à angles obtus.

Inflorescences : isolées ou par 2 à 3, presque sessiles.

Fleurs : mâles jaunes tandis que les femelles sont vertes.

Fruits : capsules larges.

 

Cultures impactées

Cultures de printemps et d'été : pomme de terre, betterave, céréales et maïs. Elle peut également se retrouver sur colza d’hiver à l’automne avant les gelées.

 

Nuisibilité

Modéré sur les rendements sauf en cas d’envahissement important.

 

Cycle de développement

  • La germination a lieu de février à juillet.
  • La floraison a lieu de juin à novembre.
  • Une plante peut produire de 500 à 5000 graines par an.

 


Lutte intégrée

  • Rotation des cultures est moyennement efficace pour limiter l'extension de cette adventice. Il faut privilégier des cultures où le contrôle par herbicide est plus aisé.
  • Le labour n’est pas efficace pour diminuer la pression de cette adventice.
  • Retarder la date de semis permet moyennement de limiter le stock de graines dans le sol
  • Le déchaumage et faux semis seront moyennement efficaces sur le mois d’avril quand ils seront effectués au printemps et leur efficacité est d’avantage marquée sur les semis précoces.
  • Désherbage mécanique est efficace sur la mercuriale via une herse étrille, la bineuse, ainsi qu’une houe rotative en bonnes conditions pédoclimatique de leur usage. Ce type d’intervention doit s’envisager très tôt quand les plantules sont très peu développées.