RETOUR

La renouée faux-liseron

Fallopia convolvulus

 

Description

  • Dicotylédones
  • Polygonacées
  • Climat tempéré
  • Tous types de sol
  • Milieu riche en azote et humus

Stade précoce

Stade adulte

Cotylédons : larges, elliptiques à ovales, à sommet arrondi, plus ou moins pétiolés.

Premières feuilles : en forme de ‘fer de lance’ avec l’axe hypocotylé souvent rouge et très long                                                                                       

Taille : de 20 à 350 cm

Feuilles : triangulaires en forme de cœur avec la pointe au sommet et la base échancrée se terminant par 2 lobes, disposition alterne

Tiges : couchées au sol ou volubiles permettant leur enroulement autour d’un support

Inflorescences : groupées en grappes peu denses

Fleurs : blanches

Fruits : à trois faces, brun foncé à noir

 

Cultures impactées

Cultures de printemps et d'été : pommes de terre, betteraves, céréales de printemps et maïs

 

Nuisibilité

Sa nuisibilité est moyenne. Elle concurrence la plante au niveau des éléments nutritifs et la recouvre en s’enroulant autour.

 

Cycle de développement

  • TAD 50 % (capacité de germination pendant 5 à 8 ans).
  • La germination a lieu de mars à juin
  • La floraison a lieu de juin et à septembre
  • Une plante peut produire de 500 à 5000 graines par an

 

Lutte intégrée

  • Rotation des cultures n’est pas efficace pour limiter l'extension de cette adventice. Cependant, des rotations courtes et avec une majorité de culture d’hiver peuvent limiter l’extension de la renouée du liseron pour autant qu’elles ne soient problématiques pour d’autres adventices (les graminées par exemple).
  • Le labour n’est pas efficace pour diminuer la pression de cette adventice. Les techniques culturales simplifiées limiteraient sa présence en parcelle.
  • Retarder la date de semis ne permet pas de limiter le stock de graines dans le sol.
  • Le déchaumage et faux semis seront moyennement efficaces surtout lorsqu’il sont effectués au préalable des cultures de printemps tardives.
  • Limiter les sources de contamination en entretenant les abords des champs et les fossés, ainsi qu’en nettoyant le matériel agricole.