RETOUR

La renouée persicaire

Polygonum persicaria

 

Description

  • Dicotylédone
  • Polygonacée
  • Climat tempéré
  • Sols humides sableux à argileux
  • Milieu riche en azote

 

Stade précoce

Stade adulte

Cotylédons : elliptiques à court pétiole, dépourvus de poils, face inférieure violacée, axe hypocotylé rougeâtre.

Premières feuilles : lancéolées, entières, à court pétiole.
 

Taille : 20 à 80 cm

Feuilles : lancéolées, pétiole court, tâche foncée sur le limbe                                                                              

Tige : velues et ciliées

Inflorescence : épis denses terminaux ou dans les aisselles

Fleurs : blanches à roses

Fruits : lisses

Cultures impactées

Cultures de printemps (protéagineux, betteraves, lin) et culture d’été (maïs, tournesol, sorgho, soja), protéagineux d’hiver

 

Nuisibilité

La nuisibilité sur le rendement et l’impact sur la récolte sont considérés comme moyens

 

Cycle de développement

  • TAD 50 % (capacité de germination pendant 5 à 8 ans).
  • La germination a lieu d’avril à juillet
  • La floraison a lieu de juin à septembre
  • Une plante peut produire 500 graines par an

 

Lutte intégrée

  • Rotation des cultures est efficace et permet de limiter fortement la pression en renouées persicaires à condition d’alterner culture d’hiver, d’été et de printemps.
  • Le labour n’a pas d’influence sur la germination des graines.
  • Retarder la date de semis ne permet pas de diminuer la pression de l’adventice
  • Les faux-semis de printemps permettent de limiter la pression de la renouée persicaire en maitrisant la quantité de semences dans le sol.
  • Désherbage mécanique : efficace avec la herse étrille ou la bineuse.