RETOUR

Vulpin des champs

Alopecurus myosuroides

 

Description

  • Monocotylédone
  • Climat tempéré
  • Sols humides sableux à argileux
  • Milieu riche en azote

Stade précoce

Stade adulte

Préfoliation : enroulée

Plantule : gaines fendues et violacées. Pas d’oreillette.

Taille : 30 à 80 cm                                                                                   

Feuilles : glabres, jusqu’à 15 cm de long avec ligule denticulée et blanche

Tige : talles glabres, dressés                                                                                                                                          

Gaines : cylindriques et profondément échancrées, souvent mauves, bordées d’un liseré blanc

Inflorescence : faux-épis très allongé

Fleurs : les étamines sont blanches ou violettes

Semence : composée d’un épillet uniflore entouré de glumelles

Cultures impactées

Principalement les céréales à paille. Ensuite les cultures de printemps (protéagineux, betteraves) et culture d’été (maïs, tournesol), colza, vigne, vergers et cultures maraîchères. lus particulièrement dans les cultures à inter-rang large présentant une couverture irrégulière.

 

Nuisibilité

Cette espèce a un impact modéré sur les rendements. Les pertes occasionnées en culture de maïs sont généralement faibles. C’est une plante hôte du champignon  Claviceps purpurea, agent de l’ergot du seigle pouvant être préjudiciable à cette culture.

 

Cycle de développement

  • Taux annuel de décroissance (TAD) : proche de 75%
  • Plante annuelle
  • La germination a lieu de septembre à avril
  • La floraison a lieu d’avril à août
  • Une plante peut produire jusqu’à 500 graines
  • Dormance faible, germination dans les 10 premiers cm du sol
  • Levée groupée

 

Lutte intégrée

  • Rotation des cultures est efficace et permet de limiter fortement la pression en renouées persicaires à condition d’alterner culture d’hiver, d’été et de printemps.
  • Le labour peut être efficace mais doit rester occasionnel (tous les 3-4 ans) et sera placé avant la culture à risque dans la rotation.
  • Les faux-semis de printemps et le déchaumage permettent de limiter la pression du vulpin en maitrisant la quantité de semences dans le sol.
  • Retarder la date de semis limite les levées du vulpin.
  • Désherbage mécanique : efficace avec la herse étrille ou la bineuse.